DélégationBourgogne

Bourgogne

Accompagnement de jeunes dans leur projet professionnel : projet « Aïcha et Léonard »

Le projet « Aïcha et Léonard » est né en Saône-et-Loire et accompagne des jeunes dans la réalisation de leur projet professionnel.

Accompagnement de jeunes dans leur projet professionnel : projet « Aïcha et Léonard »

Qu’est-ce que le projet « Aïcha et Léonard » ?

Il y a quelques années, une ancienne directrice de la DDASS a fait un legs au Secours Catholique. Cette personne ayant consacré sa vie aux jeunes, la délégation de Saône-et-Loire de l’époque avait décidé d’affecter la somme à des actions poursuivant ce choix de vie. Dans la même période, une élève de terminale S, participant au soutien scolaire à l’équipe de Chalon, confiait à son accompagnatrice que, faute de moyens, elle ne pouvait poursuivre des études en cycle supérieur et devait tenter d’entrer prématurément dans la vie active (avec le risque de passer de petits boulots en petits boulots)… Le projet « Aïcha et Léonard » était lancé… Objectif : aider des jeunes à réaliser un projet favorisant leur insertion dans la vie active, et dans des conditions permettant d’échapper au cycle des « galères ».

Depuis son lancement en 2005, ce sont 81 jeunes, à des niveaux divers, qui progressent vers une vie autonome. Il n’est pas question de s’arrêter en chemin : cette année, 18 jeunes sont en piste.

Comment fonctionne l’aide ?

Par jeune, nous entendons une personne de moins de 30 ans, sans que cet âge soit une barrière absolue. Les projets soumis à candidature doivent être réalisables, c’est-à-dire avoir un minimum de chances de succès, estimées de manière réaliste. On aide, le cas échéant, le jeune à reformuler son projet pour l’adapter à sa situation. L’aide financière apportée s’ajoute à toutes celles prévues par les organismes d’État telles que : bourses diverses, APL, etc.

Que demande le Secours Catholique ?

Une présentation écrite du projet, pour voir comment le demandeur y a réfléchi, et un budget prévisionnel est soumis à une commission formée de bénévoles et de salariés. Le projet accepté, nous proposons au jeune de choisir un « parrain » ou une « marraine », personne en qui il a confiance. Pour que notre action ne soit pas qu’une simple remise de chèque, le jeune bénéficie d’un accompagnement sur le plan humain, en complément de celui de ses parents, ou de recentrage s’il s’écarte trop de son projet. Le parrain/la marraine assure aussi la liaison avec le responsable du projet.

Les trois premières années du projet sont financées par un don. Dans ce cycle, il y a possibilité d’un redoublement. Les années suivantes bénéficient, le cas échéant, d’un prêt d’honneur remboursable dans les cinq années qui suivent sa première embauche. Un jeune ayant effectué des études supérieures longues doit espérer un emploi suffisamment rémunérateur afin de participer à la poursuite de l’action lancée avec le legs. Et qui sait, ultérieurement, démarrer une chaîne de solidarité par un engagement personnel. Comme nous considérons sérieusement le fonctionnement du projet, nous formalisons les engagements du jeune, du parrain ou de la marraine et de la délégation par une convention, qui fixe les engagements de chacun.

Henri Chambon
Référent Projet « Aïcha et Léonard » (71)

Imprimer cette page

Faites un don en ligne