DélégationBourgogne

Dans la Nièvre : la lutte contre les préjugés

France 3 Bourgogne-Franche-Comté est venu à Cosne-Cours-sur-Loire dans la Nièvre pour une émission intitulée « Pauvreté : une lutte au quotidien pour des habitants de la Nièvre », après la publication en novembre 2017 par le Secours Catholique-Caritas France du rapport annuel sur l’évolution de la pauvreté en France.

Liberté, égalité, sans préjugés.

publié en mai 2018

Cette pauvreté touche des milliers de personnes en Bourgogne et la Nièvre, département le plus pauvre de la région, n’échappe pas à cette situation.

Valentin Chatelier, journaliste à France 3, a interrogé trois personnes touchées par cette précarité ou confrontées régulièrement à ce problème. Il s’agit de Christelle Briand, Jacqueline Lanterne et Monique Brosse, responsable de l’équipe du Secours Catholique de Cosne.

Christelle habite un immeuble HLM à Cosne et, à la suite d’un accident, a perdu son emploi il y a une dizaine d’année. Elle touche une allocation aux adultes handicapés d’un peu plus de 800 euros mensuels. Ce n’est pas grand-chose, avec cette somme elle doit faire face aux imprévus et faire toujours très attention. Christelle n’a pas baissé les bras, elle a rendu visite à l’équipe locale du Secours Catholique pour obtenir des aides ponctuelles et lutter contre son isolement. Elle a sollicité aussi un microcrédit qui lui a permis d’acheter une voiturette. Christelle a fait ensuite le choix de devenir bénévole pour essayer de donner à d’autres ce qu’elle a reçu elle-même.

Jacqueline, de son côté, rencontre plusieurs fois par semaine l’équipe locale du Secours Catholique, elle parle des préjugés qui la heurtent profondément comme cette remarque entendue, « cas sociaux », et d’autres paroles tout aussi blessantes et insultantes.

Monique, responsable de l’équipe de Cosne, est très impliquée dans l’accueil des personnes en difficulté ; elle cherche et apporte des solutions pour améliorer leur santé physique et psychique. Chiffre significatif : plus de 450 personnes et familles ont été reçues en 2017.

L’accueil des équipes du Secours Catholique invite à lever la chape des préjugés, à travailler ensemble pour venir en aide aux plus démunis en évinçant les idées reçues qui détruisent l’estime de soi. Redonner confiance en encourageant, c’est ainsi que des repas partagés permettent les échanges et l’harmonie auprès des participants.

Yannick Desvignes
Bénévole référent communication

Imprimer cette page

Portfolio