DélégationBourgogne

Saône-et-Loire

Équipe de Chalon-sur-Saône : l’accompagnement à la scolarité

L’équipe de Chalon-sur-Saône accompagne près d’une quarantaine d’enfants dans leur scolarité.

Accompagnement à la scolarité

Témoignage de Jacques Griffaton, responsable de l’équipe accompagnement à la scolarité de Chalon :

« Avec le Secours Catholique je rencontre des jeunes en difficulté scolaire. D’autres équipiers accueillent des personnes qui affrontent d’autres problèmes de vie : la souffrance et la misère ne se voient pas, elles ne sont pas que financières, elles peuvent avoir des racines administratives, psychologiques, médicales. On ne peut vraiment la voir que si on approche et rencontre les personnes.

Rencontrer et aider les jeunes scolaires c’est une entrée pour rencontrer des parents, être à l’écoute de leurs difficultés, les aider à aider leurs enfants en leur faisant découvrir qu’ils en sont sans doute capables, tout en respectant leur réserve et leur pudeur.

Voir qu’un jeune reprend confiance, se réjouit d’un résultat, commence à être curieux, c’est un cadeau. J’ai reçu aussi d’autres cadeaux :

Mona*, qui venait à Notre-Dame de Lumière, venait avec sa grand-mère qui ne parlait pas français. Grand-mère avait beaucoup de mal à marcher et elles devaient prendre deux bus pour venir. J’ai accepté de les raccompagner, […] mais je rentrais chez moi avec une galette de pain chaude, comme on les fait en Algérie, et riche d’une rencontre.

Sido* est agité, il a du mal à rester en place, mais depuis six mois il s’est beaucoup calmé, j’en suis très heureux et voudrais transmettre ce plaisir à ses parents. Il m’écoute, je passe aussi du temps avec sa maman et j’ai pris un petit déjeuner chez eux. Je commence à connaître comment ces personnes vivent.

Dans la famille d’Éric* (Kosovar) j’ai pris le café dans un salon où toute la famille se rassemble : le père, la mère, le grand-père, la grand-mère, l’oncle, les voisins. J’ai été très bien reçu même si la conversation s’est limitée à une dizaine de mots. […]

Deux autres enfants en primaire sont [en grande difficulté] ; il faut bien sûr les aider, mais dès les premières rencontres il apparaît que c’est la mère qu’il faut aider et gravement, c’est elle qui est [en souffrance]. Il faut alors mobiliser d’autres compétences que les nôtres, mais il nous reste à parler et à écouter, et quelquefois à organiser un sauvetage.

Sur le territoire de Chalon et du Grand Chalon, des personnes vivent de grandes difficultés. La rencontre, l’accueil, l’écoute et l’accompagnement peuvent changer leur vie. Et les bénévoles qui acceptent de donner un peu de temps pour cela, eux aussi peuvent être transformés.

C’est pour que toute cette richesse ne se tarisse pas que nous faisons appel à vous aujourd’hui, comme chaque année à cette époque. Accepteriez-vous de devenir associés, partenaires pour tenter de rendre la vie plus juste et plus fraternelle en devenant bénévoles ? »

Jacques Griffaton

* Les prénoms ont été modifiés.

Pour aller plus loin :
http://bourgogne.secours-catholique...

Imprimer cette page

Faites un don en ligne