DélégationBourgogne

Solidarité internationale en Bourgogne/Franche-Comté

Partenariat avec Madagascar : une visite chargée d’espoir

Communauté écclésiale de base

publié en septembre 2019

JPEG - 2.1 Mo
Partenariat avec Madagascar, SFK Antantamolava
Crédit : Charles Welfelé Animateur de réseaux de solidarité Territoire Autunois-Bourbonnais Délégation de Bourgogne

Nous avons continué nos visites de SFK (communauté ecclésiale de base), voici celle de Antantamolava.

Les villageois, à l’aide de Caritas Antsirabe, ont pu acquérir une machine permettant de transformer les racines de maniocs en farine. Ce projet permet d’apporter une plus-value considérable au produit et d’améliorer leurs revenus.

La farine sera ensuite vendue au centre de formation RISIKA qui possède un atelier de boulangerie et viennoiserie.

JPEG - 7.2 Mo
Partenariat avec Madagascar, SFK Antantamolava
Claudine Crédit : Charles Welfelé Animateur de réseaux de solidarité Territoire Autunois-Bourbonnais Délégation de Bourgogne

Claudine, veuve et mère de 11 enfants, devant son jardin potager. C’est elle qui gère sa production et décide de consacrer les deux tiers de ses récoltes pour nourrir sa famille et vend le tiers restant.

Sa bonne gestion lui permet d’effectuer 3 récoltes en 7 mois.

Par ailleurs, un champ expérimental en permaculture permet de cultiver du riz pluvial avec un rendement important sur des sols appauvris et non irrigables. Les paysans enrichissent le sol avec un engrais local dans lequel il sèment ensuite le riz.

JPEG - 1.5 Mo
Partenariat avec Madagascar, SFK Antantamolava
École primaire Crédit : Charles Welfelé Animateur de réseaux de solidarité Territoire Autunois-Bourbonnais Délégation de Bourgogne

La population de ce village de 3700 habitants est composée pour moitié d’enfants. L’école primaire se trouve dans le village avec 5 instituteurs.

Le football est très populaire dans le village, un terrain aménagé permet aux enfants de pratiquer ce sport avec des ballons fabriqués de manière artisanale.

PNG - 1.5 Mo
Partenariat avec Madagascar, SFK Antantamolava
Crédit : Charles Welfelé Animateur de réseaux de solidarité Territoire Autunois-Bourbonnais Délégation de Bourgogne

Les femmes souhaitent la création d’un centre de santé car il n’y a pas de médecin au village. Les consultations médicales pour les problèmes de santé majeurs se font à près de 2 heures de marche. Les accouchements se font souvent à la maison. L’organisation des femmes est importante dans le village. Elles ont décidé de se doter d’ustensiles de cuisine permettant d’améliorer les recettes et de partager un repas avec plus de 120 couverts.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne