DélégationBourgogne

Projet délégation Bourgogne - Actions 2017

Rejoignons les personnes en rupture de lien (II)

2de partie : « Aller vers les jeunes scolarisés au plus proche de leurs familles »

Accompagnement scolaire.

La délégation Bourgogne du Secours Catholique continue en 2017 à mettre en œuvre son projet de délégation, notamment à travers la démarche « Aller vers les jeunes scolarisés au plus proche de leurs familles ».

- L’accompagnement scolaire

  • En Côte-d’Or, dont Dijon agglomération, l’accompagnement scolaire se fait au domicile des familles afin d’encourager les parents à rester engagés dans la scolarité de leur enfant. Les bénévoles sont invités à participer à l’éveil culturel des enfants. Ainsi, en octobre 2017, enfants et parents ont visité à Strasbourg le Parlement européen et la cathédrale. Un partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Dijon a également été mis en place dans l’année avec un cycle découverte de quatre mercredis.
  • En Saône-et-Loire, les bénévoles qui accompagnent les enfants ou adolescents s’appuient sur les apprentissages scolaires et développent sur la base du jeu, ou tout autre support pédagogique, une relation de confiance avec le jeune et son environnement familial. Cinq équipes (Chalon-sur-Saône, Charolles, Chauffailles, Mâcon, Marcigny) développent cette activité dans le cadre du temps scolaire, sans proposition de rencontre ou d’autres activités en dehors du temps scolaire.

- Le dispositif d’aides « Aïcha et Léonard »

Cette action a été redynamisée en 2017. Il s’agit de soutenir financièrement, pendant trois ans au maximum, des étudiants qui ont obtenu en général le baccalauréat et désirent poursuivre leur cursus, mais rencontrent des problèmes de financement.

Au préalable, les dossiers des étudiants sont examinés : notes obtenues, budget prévisionnel, parcours et école retenue avec certificat d’admission, dossier socio-économique constitué par l’équipe locale du Secours Catholique, lettre de motivation, désignation et engagement d’un tuteur, CV et convention signée par les trois parties prenantes.

Nous suivons nos étudiants (treize jeunes femmes et trois jeunes hommes en 2017) grâce à des contacts fréquents : e-mails, mots, conversations téléphoniques, etc., jusqu’à l’obtention des diplômes : ingénieur, infirmière, secrétaire médicale…

En 2017, un don de trente-mille euros, destiné spécialement à notre commission, permet d’envisager le suivi d’un plus grand nombre de jeunes. Le taux de réussite est estimé à 90 %.

Imprimer cette page

Portfolio