DélégationBourgogne

Bourgogne

Université d’été Saint-Malo 2016

Le Secours Catholique-Caritas France a fêté son 70e anniversaire en mai 2016, mais #OnAPasAttendu 70 ans pour s’engager ! Voici le témoignage de Manon, une jeune participante à l’université d’été Young Caritas 2016 qui s’est tenue à Saint-Malo du 25 au 28 août.

Université d'été Young Caritas 2016 à Saint-Malo.

publié en septembre 2016

Le Secours Catholique m’a permis de me rendre en Bretagne afin de partager quatre jours avec des jeunes des Caritas du monde entier. Avec trente pays représentés et de nombreux départements français, ces journées furent riches en nouveauté, en rencontres et en culture. Cette grande diversité m’a fait du bien, m’a fait oublier l’actualité, les conflits de notre monde et les préjugés, on était tous là, unis dans le même espoir…

Bien sûr la question migratoire, thème choisi pour cette université d’été, m’a fait revenir à la réalité, à notre réalité car cela nous concerne et devrait concerner chacun d’entre nous, car après tout, migrants, si c’était nous ? J’ai ressenti que la jeunesse ne baisserait pas les bras, peu importe la langue, le pays, la religion et les actions menées.

Beaucoup d’activités ont été organisées et chaque soir musique et danses étaient au rendez-vous. Alors que je dansais avec un jeune homme du Koweït il me dit : « C’est génial ici, pendant trois jours je peux m’amuser et penser à autre chose qu’à la guerre. » La guerre au Koweït ? Qui en parle ? Mon ignorance resurgit et mon envie d’un monde meilleur s’agrandit toujours plus.

Pendant que certains savourent ces journées pour oublier un bout de leur quotidien, d’autres les savourent pour fêter une victoire. J’ai l’image de ce Colombien qui brandit son drapeau, fier, très fier de nous annoncer que cinquante-deux ans de conflit viennent de prendre fin en Colombie. C’est de la joie, de la pure joie qui vous prend le cœur ! Je me suis sentie heureuse pour lui, pour cet homme que je ne connaissais pas, dont je ne parle pas la langue, ne partage peut-être pas la religion, mais je l’ai serré dans mes bras, comme un ami, comme un frère. Car c’est ça l’université d’été et le message du réseau Caritas, il n’y a pas de frontières entre les hommes !

« Parce qu’il est urgent de vivre ensemble et non les uns à côté des autres »

On devrait inventer un mot pour décrire ce qu’il s’est passé dans nos cœurs et nos esprits, ce sentiment si fort et si humain qu’il est si difficile de décrire. Bien évidemment chaque bonne chose a une fin, après quatre jours merveilleux il est l’heure de dire au revoir… dur… mais à l’année prochaine pour une 4e saison de l’université d’été de Saint-Malo ! Toujours plus solidaires, plus nombreux et pleins de nouvelles idées !

Je reviens donc en Bourgogne, le moral regonflé et avec l’envie d’inciter les jeunes Bourguignons à venir soutenir les causes qui leur sont chères, en montrant aux autres générations que les jeunes sont solidaires et non solitaires. Je vous attends !

Manon, 19 ans
Secours Catholique délégation de Bourgogne

Imprimer cette page

Portfolio